Macornay Toute l'actualité de Macornay

Historique

 

1ère partie : 1181-1899

2ème partie : 1900-1949

3ème partie : 1950 à nos jours...

1823 : unification de Macornay et de Vaux sous Bornay

 

 

1ère partie : 1181-1899

 

1181

Macornay est cité pour la première fois dans une bulle du pape Lucius III qui en confirme la possession à l'abbaye de Château-Chalon.

 

jusqu'en 1300

Macornay et Vaux-sous-Bornay étaient de la paroisse de Lons-le-Saunier. Une chapelle fut érigée à cette époque et desservie par un vicaire amovible, à la nomination du prieur de Saint-Désiré.

 

1443

Construction de la nef de l'église et d'une chapelle. L'église est dédiée à la Nativité de Notre-Dame, dont on célèbre la fête le 8 septembre.

 

vers 1500

Construction des deux autres chapelles de l'église.

 

1556

On compte à Macornay 23 chefs de famille, et à Vaux-sous-Bornay 11. Tous étaient tenus de faire la revue d'armes devant le capitaine de la châtellenie. Les habitants dépendaient en toute justice de la seigneurie de Montmorot et devaient marcher sous la bannière du prévôt de ce dernier lieu, et faire le guet et garde au château.

 

décembre 1636

Un épidémie de peste décime la population.

 

janvier 1637

Pendant la messe, qui se disait devant l'église, à cause de la contagion, les échevins et les notables promirent de faire une procession solennelle le 11 août de chaque année en l'honneur de Saint-Taurin et Saint-Puburce, martyr, afin d'obtenir la cessation de ce fléau (la peste).

 

juillet 1637

Le Duc de Longueville, Commandant de l'armée française, signe plusieurs ordres datés de son camp de Macornay.

 

1649

Les plus anciens registres d'état civil datent de cette époque (à consulter aux Archives Départementales du Jura)

 

1737

Construction du chœur d'église. On remarque dans cette église, une des plus jolies chaires à prêcher du département. Ses panneaux représentent, sculptés en haut relief, le Christ, les évangélistes et un grand nombre de sujets tirés du Nouveau Testament.

 

3 mars 1745

Naissance de Télesphore-Claude-Etienne Jousserandot, ancien gardien du couvent des capucins de Besançon, membre de l'académie des Arcades à Rome, décédé le 16 mars 1827.

 

1780

Le doyen de Lons-le-Saunier constate le mauvais état de certaines parties du l'église (clocher et pavé) et charge l'architecte Augustin Desvernois de réaliser des travaux d'assainissement et de consolidation de l'édifice. Puis, il agrandit la fenêtre occidentale surmontant le "chapiteau" (porche).

 

1790

Population à Macornay : 338 habitants ; à Vaux-sous-Bornay : 125 habitants

 

1793

Devant l'église, la belle croix en pierre du cimetière qui date du XVe siècle est mutilée.

 

1811

Macornay dépend de l'Abbaye de Château-Chalon puis de la Seigneurie de Montmorot.

 

19 mars 1823

La commune de Vaux-sous-Bornay est réunie à celle de Macornay.

 

1833

Suite à la loi Guizot qui institue une école dans chaque village, l'école ouvre à Macornay. Dans le même bâtiment, au cœur du village, il y a la Mairie et le logement de l'instituteur.

 

1833

Découverte de sépultures mérovingiennes formées de murs secs et de dalles au lieu dit "le Marteret" ou "Martray" contenant des ossements, un reste d'épée , un anneau de cuivre rouge, un baudrier en fer battu damasquiné or et argent, ainsi que des monnaies romaines.

 

1840

Fondation par M. Roland de l'établissement des Orphelines ou maison de la Providence qui a pour but l'éducation gratuite de 90 jeunes orphelines de la campagne. L'instruction élémentaire, la couture, la confection. La culture de l'intelligence était dispensée par Melle Lorain qui habitait chez la famille Vincent.

 

1842

Le cimetière est transféré hors du village, ne laissant devant l'église que sa croix.

 

1848

Le couvent est menacé de destruction par les révolutionnaires et entraîne le renvoi des pensionnaires.

 

août 1853

La chapelle du couvent est bénie par l'Évêque de St-Claude.

 

2 juillet 1854

Naissance de Narcisse-Théophile Patouillard

 

1858

Nécessité de construire une maison commune et une école de garçons ainsi qu'un logement pour l'instituteur. M. l'Architecte Rousseau est nommé pour l'exécution rapide de ces travaux.

 

février 1860

Constatation du mauvais état dans lequel se trouve le cimetière, la décision est prise de rendre l'endroit plus propre et plus convenable...

 

mai 1865

Création d'une bibliothèque populaire, la commune vote l'achat de livres. Elle sera installée à la Mairie.

 

1865

Le clocher de l'église jusque là couvert en laves sur quatre pans, reçoit sa flèche octogonale revêtue d'ardoises, œuvre de l'architecte Louis Rousseau.

 

19 août 1866

Création d'un cours d'adultes.

 

1866

Une école de filles sera construite au joignant de la maison commune (une salle de classe, un logement pour l'institutrice ainsi qu'un local servant à remiser la pompe à incendie. L'Architecte Rousseau de Lons-le-Saunier est désigné pour la réalisation des travaux.

 

19 avril 1877

Adjudication aux entrepreneurs pour la construction du Chalet. L'entreprise Ducourthial Élie de Lons-le-Saunier est retenue pour ce travail.

 

17 novembre 1878

On étudie la possibilité de construire plusieurs fontaines.

 

2 janvier 1878

Les travaux de construction du chalet sont bien avancés.

 

26 janvier 1879

Adjudication pour les travaux d'un logement pour le fruitier au chalet. L'entreprise Caravillot Joseph de Lons-le-Saunier est retenue.

 

26 décembre 1879

Réception définitive du logement du fruitier du chalet.

 

13 juin 1880

Partage de la source des Cuards entre Bornay et Macornay.

 

août 1880

Demande de déclaration d'utilité publique de la captation de la source du Cuard, conduite traversant tout le village de Vaux-sous-Bornay et alimentant 3 fontaines à Vaux-sous-Bornay et 5 à Macornay dont une à 2 jets.

 

10 août 1880

Réception définitive des travaux de dallage du Chalet.

 

16 mars 1880

Démolition d'un oratoire dédié à Notre Dame à Vaux-sous-Bornay.

 

16 mai 1880

Participation aux frais de la statue Rouget de Lisle installée à Lons-le-Saunier.

 

19 juillet 1881

Bornay refuse l'accès à la source des Cuards. Macornay se rabat sur la source de Vaux-sous-Bornay, extrémité nord, terrain du Sieur Perrin.

 

2 mai 1882

Création de la Caisse des Écoles.

 

7 mai 1882

Instruction gymnastique et militaire pour les jeunes de 13 à 20 ans par un sergent instructeur du 44ème de ligne en garnison à Lons-le-Saunier, considérant qu'il serait bénéfique aux jeunes gens d'acquérir sans déplacement les principes des exercices de Gymnastique de militaire avant le tirage au sort. 100F sont votés pour indemniser le sergent instructeur.

 

2 avril 1882

Les fontaines ont coûté moins cher que prévu, on utilisera le budget restant à la construction d'un lavoir. Les fontaines sont construites en pierre de Cesancey (tuyau de 1,33 au lieu de 1,50)

 

13 février 1883

Résiliation du bail de la carrière de Mancy (extraction de pierre) suite à une pétition menée par M. Roche Louis.

 

février 1883

Un buste de la république sera placé au-dessus de la fontaine (coût 166 F et 20 Cts)

 

6 mai 1883

Suite aux constructions des fontaines, on vend les pompes en mauvais état de la rue du couvent et de la rue du chalet qui sont devenues inutiles.

 

8 avril 1883

Décision prise de construire 2 lavoirs couverts, un à Vaux-sous-Bornay et un à Macornay.

 

novembre 1883

La bibliothèque populaire devient propriété communale et est installée dans une des chambres du Chalet.

 

27 juillet 1884

Recherche de sources et travaux de conduite d'eau à Vaux-sous-Bornay.

 

juillet 1884

Attaque de phylloxera : budget de 500 F pour le traitement des vignes.

 

12 août 1885

Réparation du plancher de l'école des filles.

 

26 décembre 1886

Demande d'une école de hameau pour l'hiver par Vaux-sous-Bornay acceptée sous réserve d'un oui administratif.

 

10 janvier 1886

Autorisation à chacun d'aller se servir en pierre dans la carrière soit : 15 centimes la voiture pour les habitants de la commune et 50 centimes pour les extérieurs. Il n'y a plus de repreneur.

 

mai 1886

Vie agricole : nombre d'animaux déployés aux parcours : 240

 

11 novembre 1887

On plante un arbre de la liberté sur la place du village.

 

18 août 1888

Les deux écoles n'ayant pas plus de 50 enfants chacune, on décide de n'avoir qu'un seul instituteur par classe.

 

21 octobre 1888

Enlèvement du barrage de Vaux-sous-Bornay.

 

août 1889

Interdiction faite aux étrangers d'extraire du gravier dans la carrière de Vaux-sous-Bornay

 

23 juin 1889

Suite aux inondations ayant endommagé les vignes et ensablé les champs, compte-tenu des mauvaises récoltes des années précédentes : une demande de réduction d'impôts et secours pour les malheureux ainsi qu'une aide de la commune pour les chemins est formulée.

 

vers 1890

Découverte d'une voie romaine entre Courbouzon et Macornay, passant au dessus du lotissement du "Marteret" direction Geruge.

 

12 janvier 1890

Proposition de rouvrir la carrière de Mancy.

 

1890

Constat de dépopulation de Macornay car il y a eu beaucoup de problèmes dans les vignes depuis 1878 suite à différents problèmes météorologiques. Les gens sont partis….

 

juillet 1892

Démolition de la chapelle de Vaux-sous-Bornay.

 

8 septembre 1894

Installation d'un lavoir à Vaux-sous-Bornay sur une parcelle de M. Déthé Narcisse.

 

février 1895

Population enfantine : 125 enfants de 3 à 14 ans.

 

octobre 1896

Le Lavoir de Vaux-sous-Bornay est enfin terminé…

 

Haut de page

2ème partie : 1900-1949

 

mai 1901

Ouverture de la carrière au Petit Mancy.

 

août 1902

Projet de création de fontaines à Vaux-sous-Bornay en captant la source du Cuard (indivise Macornay et Bornay)

 

21 juin 1903

Demande de création d'un bureau de poste.

 

22 août 1903

Autorisation de créer un établissement de facteur receveur à Macornay par le Ministre du Commerce, de l'Industrie, des Postes et des Télégraphes.

 

14 mai 1905

Demande d'un téléphone public.

 

3 juin 1906

Un orage de grêle anéantit les 9/10èmes de la récolte. La mévente des vins entraîne les vignerons dans une situation catastrophique (5 demandes de dégrèvement d'impôts).

 

novembre 1907

La commune reprend les biens de culte séquestrés et en accepte les charges.

 

5 septembre 1907

Où l'on parle du tramway reliant Lons-le-Saunier à St-Julien. Vote de 6 000 F de budget à condition que la ligne passe par le col du Savignard et que la gare soit à 200m du centre. (La gare du Tram aurait du se situer au coin du chemin de Condamine)

 

9 août 1908

Droit de chasse pour les étrangers à la commune : 10 F et 1 F pour les habitants. Nomination de Laurencin Barthélémy (garde chasse pour Macornay) et de Louis Gilles (garde chasse pour Vaux-sous-Bornay)

 

13 février 1910

Acquisition d'une horloge communale qui sera placée sur la maison commune (3 090 F).

 

23 juillet 1911

Demande de subventions pour un préau d'école et du mobilier scolaire.

 

3 septembre 1911

Nouveau projet de trajet de la ligne de tramway demandé par Moiron, Vernantois, Alièze, Courbette. Ce projet est rejeté par Macornay car il n'y aurait plus de halte à Vaux-sous-Bornay.

 

6 janvier 1912

La commune achète la maison de M. Peuget Georges pour installer le bureau de poste.

 

28 septembre 1912

Le bureau de poste est installé ainsi qu'une boite aux lettres à la maison commune pour éviter de monter à l'étage de la poste.

 

16 août 1912

Le droit de chasse aux étrangers munis d'un permis de chasse ne sera accordé sur Vaux-sous-Bornay et Macornay que quand le demandeur aura acquitté auprès du receveur municipal la somme de 1 F. Les habitants de Macornay ne payent rien. Ladite carte de permis de chasser ne couvre pas les dommages qui pourraient être causés aux propriétés privées : vignes, champs...

 

novembre 1912

Le garde champêtre de Vaux-sous-Bornay, M. Gilles Louis donne sa démission, le poste est supprimé...

 

décembre 1912

Demande de déplacement ou de protection du champ de tir en Mancy et Moiron car il présente un danger pour les personnes travaillant dans les vignes...

 

15 juillet 1912

La compagnie de sapeurs pompiers obtient une subvention de 50 F prise sur le budget des fontaines qui n'est pas utilisé pour le remboursement de frais occasionnés par leur participation au concours de pompe à incendie des 4 et 5 août organisé par la ville de Lons-le-Saunier.

 

8 juin 1913

Demande d'analyse d'eau pour répondre à la pétition des habitants de Vaux-sous-Bornay, qui signalent 2 sources et qui désirent avoir l'eau courante.

 

novembre 1913

Demande de projet pour la captation de la source du Cuard pour les habitants de Vaux-sous-Bornay qui sont privés d'eau potable.

 

novembre 1913

Réitération de la demande de déplacement du champ de tir...

 

novembre 1913

Budget de 1100 F. pour l'éclairage public des rues, qui pourra aussi servir aux particuliers ou aux entreprises. On traite avec "l'Union Électrique" de St Claude.

 

4 août 1914

A Macornay, un garde champêtre suppléant est nommé pour remplacer le titulaire mobilisé : M. Robin Auguste.

 

19 octobre 1917

On fixe à neuf le nombre d'alambics pour servir d'atelier de distillation sur Macornay : Bouiller Louise ; Bouvier Alcide Veuve ; Bertrand François ; Gay Eugène ; Patouillard Narcisse ; Vincent Alix ; Gay Louis ; Aime Prosper ; Daloz Louis.

 

1919

Inauguration du monument aux morts.

 

23 décembre 1919

La Commune refuse de voter un budget supplémentaire pour le Tram "attendu que la voie de tramway reliant Lons-le-Saunier à St-Julien n'avantage que très peu Macornay, que la somme de 6 000 F déjà votée dépasse de beaucoup les crédits votés et réclamés à d'autres communes qui retireront plus d'avantages".

 

mai 1920

Le chalet est loué à la société fromagère pour 25 F. De plus, ladite société s'engage à payer les réparations et l'entretien du bâtiment.

 

décembre 1920

Suppression du poste de garde champêtre-cantonnier pour des raisons d'économie. (Les revenus baissent : guerre, non-location des carrières et augmentation des dépenses : main d'œuvre, matériaux…)

 

23 mars 1923

Le conseil Municipal décide que la section de Vaux-sous-Bornay fera partie du syndicat intercommunal d'électricité de la région de Lons-le-Saunier projeté entre Geruge, Macornay (Vaux-sous-Bornay), Villeneuve sous Pymont, Plainoiseau, l'Étoile, St Didier, Trenal, Frébuans Vincelles , Cesancey, Vincelle, Grusse, St Agnès, ayant pour but de répartir l'énergie électrique sur l'étendue du territoire et s'engage à voter les ressources nécessaires, étant entendu que la section de Vaux-sous-Bornay prend en charge sa part (25 maisons concernées).

 

14 juin 1924

Inspection médicale des écoles organisée dans toutes les écoles des communes du département.

 

14 juin 1924

Construction d'un poids public pour que les habitants de la commune puissent peser sur place les produits qu'ils vendent.

 

2 septembre 1924

Le poids public est fourni par M. Lonjarret de Voiron (Isère)

 

janvier 1925

Le préau construit mais non terminé à cause de la guerre a déjà nécessité des réparations.

 

5 décembre 1925

Installation d'un transformateur électrique pour Vaux-sous-Bornay.

 

juillet 1926

Contribution volontaire des communes au relèvement du franc.

 

28 février 1927

...et l'on parle de nommer un garde champêtre et un cantonnier...

 

8 juin 1929

Demande de dégrèvement d'impôts pour les viticulteurs ayant subi la gelée.

 

22 décembre 1930

Électrification du quartier "Fontaine aux Daims" (11 maisons).

 

7 août 1932

On recherche toujours de l'eau potable pour Macornay et Vaux-sous-Bornay. Étude d'un aqueduc.

 

octobre 1934

Réparation de la cloche de l'église, la commune prend en charge la moitié du coût des réparations.

 

juillet 1936

Désignation de l'architecte pour la construction d'un aqueduc.

 

10 octobre 1936

Acquisition d'une parcelle appartenant à M. Fèvre Louis pour capter la source (réf. Cadastrale - section communale 167-168) lieu- dit "sous Tettin"

 

janvier 1937

1er agrandissement du cimetière.

 

24 juin 1937

Captage de la source Thiellet pour Vaux-sous-Bornay.

 

6 août 1939

Achat d'une boîte aux lettres pour Vaux-sous-Bornay.

 

15 décembre 1940

Subvention accordée au comité de l'arbre de Noël organisé par Mme Bussod, institutrice.

 

31 octobre 1940

Adjudication des travaux d'adduction d'eau.

 

31 juillet 1941

Installation d'un poste téléphonique à Vaux-sous-Bornay.

 

juillet 1944

Pendant la guerre, on se ravitaillait en fromage à Chilly-le-Vignoble en passant par une tranchée construite par les maquisards. Une colonne allemande arrive, encercle Macornay depuis Mancy. Le lendemain, le 20 juillet 1944, les Allemands incendient 3 maisons soupçonnées d'abriter des résistants et des juifs...

 

juillet 1945

Installation du téléphone à la mairie.

 

décembre 1945

M. Cordier Georges est nommé préposé au poids public. Pesée : 1 000 Kg = 10 F.

 

décembre 1945

Acquisition de matériel incendie : tuyaux et raccords.

 

19 mars 1945

Constitution de l'Association "Amicale Boule de Macornay" . Président : M. Quinçon Georges ; Secrétaire : M. Véry Eugène.

 

1947

La station de pompage de Vaux-sous-Bornay désigne un surveillant.

 

juillet 1948

Travaux sur les vitraux de l'église confiés à M. Parot Marcel, maître verrier à Dijon (1 vitrail démoli + 3 autres endommagés).

 

juillet 1948

Vente d'un terrain et d'une source à la commune de Geruge au lieu dit "en Bonacre" source "sous Tettin" pour que cette commune ait de l'eau.

 

10 avril 1948

Le Lavoir est désormais alimenté par l'eau de la source de Vaux-sous-Bornay.

 

octobre 1949

Recherche d'alimentation en eau pour le quartier "Fontaine-aux-Daims"

 

Haut de page

3ème partie : 1950 à nos jours...

 

11 mars 1950

Dans le but de protéger les zones de vignoble, un syndicat intercommunal de lutte contre la grêle est créé entre : St-Amour, Beaufort, Lons-le-Saunier, Conliège, Voiteur, Bletterans, Sellières, Poligny, Arbois, Salins, Villers Farlay et Macornay.

 

23 décembre 1950

Acquisition de 2 seaux pompe dorsaux de 15 litres avec lance et robinet. (matériel incendie)

 

13 mai 1950

Cylindrage et goudronnage du CD156 dans la traversée de Macornay ainsi que sur la place publique.

 

1951

Vente de 52 noyers sur le territoire de la commune.

 

Demande d'un téléphone public.

 

mai 1951

Cylindrage et goudronnage de la CD159 à Vaux-sous-Bornay.

 

13 septembre 1952

Les sources ne sont pas suffisantes (source de Vaux-sous-Bornay). La commune sollicite une étude.

 

17 juin 1952

On parle de la construction de bain douche...

 

mai 1952

Amélioration de la visibilité dans la traversée de Macornay près du "café Bussière" suite à plusieurs accidents dont 1 mortel (immeuble Couillerot Besson) abaissement du mur.

 

décembre 1954

Projet d'agrandissement de la cour d'école des filles par couverture du Savignard.

 

décembre 1954

Distribution de lait et de sucre à l'école.

 

1954

Taxe de pâturage : Bovins, moutons, chèvres : 30 F par tête.

 

1954

Encouragement est fait aux familles pour la construction de maisons d'au moins 4 pièces y compris la cuisine : subvention 25 000 F à chaque chef de famille.

 

mai 1954

Élargissement du pont sur le Savignard au niveau du "café Quinçon"

 

août 1955

Gémination (mixité) dans les écoles de Macornay par 7 voix contre 6.

 

décembre 1955

Le lait et le sucre sont remplacés par la distribution de 4 biscuits et 1 fruit à chaque élève.

 

1955

Suppression du dépôt à fumier de la place du village.

 

1956

Projet de réparation de la flèche du clocher confié à M. Bonnivard Armand de Lons-le-Saunier.

 

septembre 1956

Mme Girardi est nommée Institutrice.

 

1957

La section de Vaux-sous-Bornay finance un nouveau coq en cuivre pour le clocher.

 

avril 1957

Clôture de la cour des écoles.

 

novembre 1958

Abonnement à la bibliothèque départementale circulante soit 1 250 F par an.

 

1959

Mme Daudey est nommée institutrice.

 

janvier 1959

Réorganisation du corps de sapeurs pompiers : 12 hommes y compris le chef de corps.

 

octobre 1959

Construction d'un égout circulaire de la place des Micholettes au Savignard.

 

1960

Nomination d'un gardien d'église

 

janvier 1960

Construction des WC à l'école (blocs) qui devraient être terminés en 1962.

 

février 1960

Curage de la "Sorne"

 

mai 1960

Vente de la pompe à incendie acquise en 1882, pour la somme de 70 NF à M. Monnier, négociant en chiffons et ferrailles à Chille.

 

1961

Création de la Société Bâtiments Travaux Publics Roch (B.T.P.R.).

 

1962

Installation de M. Janey, instituteur en remplacement de M. Jabourez, et de Mme Tournier, Institutrice.

 

25 avril 1963

Projet d'installation de sanitaires pour le logement des instituteurs.

 

13 septembre 1963

Installation de Mme Gazard, institutrice.

 

9 novembre 1963

Création de l'emploi maîtresse de couture pour l'école pour suppléer à l'institutrice.

 

9 juin 1963

Importants dégâts causés par un orage : chemins des Ensinges et des grandes Merolles qui desservent les prairies de fauche de Macornay sont détruits : ornière de 60 cm, les talus ont glissé...

 

octobre 1964

...et l'on reparle des WC de l'école et des logements des instituteurs...

 

30 décembre 1964

Achat d'une pompe et de 2 réducteurs de pression pour l'alimentation en eau potable de Macornay.

 

30 avril 1965

Parcours communaux : le Tartre, Mancy, le grand Tartre, derrière le Doublier.

 

30 avril 1965

Création d'un service d'enlèvement des ordures ménagères.

 

14 mai 1965

Ramassage des ordures ménagères effectué par M. Gaillard jusqu'au 1er février 1979. Michel Faivre de Geruge le remplace après cette date.

 

janvier 1967

Ouverture de la Boulangerie "Thibout" sur la place du village.

 

3 février 1968

Adhésion de la commune à un "syndicat intercommunal des eaux du Val de Sorne" avec Courbouzon. Ce syndicat est dissout le 14 février 1970 car les travaux de la source du Cuard n'ont pas donné satisfaction.

 

8 août 1968

Demande de postes téléphoniques automatiques (entraînant un changement de courant électrique).

 

14 février 1970

La société de chasse "La Diane" est dissoute et remplacée par "L'Association Communale de Chasse Agrée" "ACCA". Elle loue les bois et terrains communaux soit 200 hectares environ au pris de 40 F.

 

juin 1971

Achat d'une pompe pour alimenter Vaux-sous-Bornay en eau potable.

 

11 mars 1972

Installation de passages pour piétons et panneaux de limitation de vitesse aux entrées du village.

 

janvier 1973

Refus d'implantation d'un chenil au lieu dit "Le Martinet" à Vaux-sous-Bornay (nouveau refus en octobre 1973).

 

mai 1974

Demande de maintien de la recette buraliste à Macornay.

 

16 juillet 1975

Projet d'aménagement d'un local pour le club du 3ème âge.

 

décembre 1975

Création du "Club du 3ème Âge"

 

avril 1976

Alimentation en eau potable de Macornay par Lons-le-Saunier.

 

janvier 1976

Inauguration du "Club du 3ème Âge"

 

janvier 1976

Mme Vincent Angèle devient Présidente du "Club du 3ème âge".

 

décembre 1977

Interdiction d'extraire aux carrières devenues dangereuses : la carrière sur la route de Bornay et les martinets à Vaux-sous-Bornay.

 

26 août 1977

Installation d'une cabine téléphonique à Vaux-sous-Bornay

 

mai 1977

Achat du terrain de sport.

 

août 1977

Aménagement d'une cuisine au club "Le Savignard" (3ème âge).

 

août 1977

Attribution d'une salle aux musiciens du Foyer Rural dans l'ancienne maison Charlet.

 

mars 1978

Création du syndicat d'assainissement du Val de Sorne.

 

juin 1979

La SPA installe un refuge pour une vingtaine de chiens sans autorisation municipale.

 

décembre 1979

Emprunt pour construction du Foyer Rural.

 

mai 1980

Pluies torrentielles.

 

décembre 1980

Fortes chutes de neige : réparation du "chasse neige" communal.

 

août 1980

M. Bernard Benoît quitte le secrétariat de Mairie. Mme Yvonne Vincent de Moiron le remplace dans cette fonction.

 

1980

Autorisation donnée aux militaires du 60ème RI de pratiquer l'escalade à Mancy.

 

août 1980

Installation des douches et du chauffage au stade.

 

octobre 1980

Escalade organisée par la MJC de Lons-le-Saunier au lieu dit "Les Enfers".

 

janvier 1981

Émetteur de Mancy, installation d'une antenne communautaire pour Vaux-sous-Bornay.

 

avril 1982

Installation de vestiaires et sanitaires au stade.

 

octobre 1982

Achat d'un toboggan installé aux abords du terrain de sport.

 

novembre 1982

Remise de diplômes chez les pompiers : l'Adjudant Clément, chef de compagnie des pompiers de Macornay remet le diplôme d'aptitude aux fonctions de sous officier à Michel Guillon, élevé au grade de sergent ainsi que le diplôme d'aptitude aux fonctions de caporal aux sapeurs André Carré et Jean-Louis Fumey.

 

décembre 1982

Construction de la route Blanche-Fieux suite à un legs.

 

septembre 1983

Création de la Garderie.

 

octobre 1983

Création du syndicat intercommunal de Lons-Sud - S.I.L.S. qui a pour but de faciliter l'entretien des voies communales et urbaines, des chemins ruraux et de toutes des dépendances publiques et privées des communes adhérentes.

 

octobre 1983

Un bâtiment agricole appartenant à M. Gaillard est détruit par le feu...

 

novembre 1983

Mme Couillerot Yvette remplace Mme Vincent dans ses fonctions de Présidente du "3ème âge".

 

novembre 1983

Une rue piétonne à Macornay : il s'agit du chemin de la Tournerie qui relie le C.D.159 à la D.117.

 

1983

L'accès à la décharge municipale est désormais réglementé, une barrière a été installée.

 

1983

Création de la garderie scolaire.

 

mai 1983

Installation de la barrière de la décharge.

 

6 mai 1983

La place du village est baptisée "Place Jean Moulin"

 

septembre 1983

Circulation interdite chemin de la tournerie

 

avril 1984

Installation du téléphone au Foyer Rural.

 

septembre 1984

L'Adjudant Michel Guillon réuni les pompiers et la municipalité pour réceptionner de façon officielle le premier véhicule de la Compagnie des sapeurs pompiers de Macornay. Il s'agit d'une voiture Renault, type "4L" fourgonnette aménagée pour recevoir un maximum de matériel.

 

août 1984

Projet du lotissement "Le Marteret"

 

21 décembre 1984

Réunion avec le Directeur des Antiquités Historiques. Il est confirmé que le lieu dit "Le Marteret" renferme un cimetière Mérovingien connu depuis le XIXe siècle. Des sépultures furent découvertes. Un sondage du sol sera réalisé. S'il est négatif on pourra construire le lotissement.

 

décembre 1985

Restauration des vitraux

 

janvier 1985

Les auteurs du hold-up manqué de la Poste sont en prison…

 

septembre 1986

Aménagement d'une 3ème classe à l'école. L'accueil des enfants se fera dès l'âge de 4 ans. Une institutrice supplémentaire est nommée : Mme Boudet.

 

janvier 1986

1er ramassage des ordures ménagères par le SICTOM.

 

juin 1986

Création du lotissement "Le Closeau"

 

novembre 1986

Demande de devis pour l'aménagement du trottoir route de Courbouzon.

 

27 janvier 1987

Don d'une cloche à l'église qui en a 2 désormais (par M. et Mme Vincent René Octave) et remise en état et électrification.

 

septembre 1987

Mme Maréchal, institutrice est nommée pour remplacer Mme Olivier.

 

mai 1987

Protection et classement Réserve Naturelle Nationale de la grotte "sur le moulin" qui abrite une colonie de chauve-souris.

 

juillet 1987

M. et Mme Thibout prennent leurs retraites et ferment ce commerce qui faisait figure d'un autre âge : Boulangerie, épicerie, mercerie, fruits et légumes, fromage, vêtements, journaux, etc...

 

mars 1988

Installation du chauffage à l'église (gaz air pulsé).

 

1988

Réfection du monument aux morts

 

octobre 1988

Aménagement du "Bief Grougneau".

 

mars 1988

Un fossé est creusé aux abords du stade pour éviter les inondations.

 

février 1988

1er container à verre installé pour le tri sélectif.

 

avril 1988

Pose d'une grille à la grotte de Gravelle (terrain protégé).

 

janvier 1989

Restauration de l'abat-voix de la chaire de l'église (mobilier classé).

 

septembre 1989

Accueil des enfants de 3 ans à l'école.

 

septembre 1989

Mise en place de la cantine.

 

septembre 1989

Décision de construction d'un groupe scolaire.

 

octobre 1989

Transfert de la cantine et de la garderie dans les bâtiments du Foyer Rural.

 

novembre 1989

Acquisition du terrain de M. Cordier pour construire une école.

 

février 1989

B.T.P.R. crée 25 emplois pour aider à reconstruire une ville d'Arménie détruite par un terrible tremblement de terre... Cette SARL est présidée par Isabelle Roch et dirigée par Gilbert Rat.

 

mai 1989

Interdiction de circuler chaque samedi et dimanche sur le chemin reliant Macornay à Montaigu.

 

Novembre 1989

Projet d'appellation de chaque rue.

 

février 1990

Réfection des calvaires (LEP du Bâtiment de Lons-le-Saunier).

 

février 1990

2ème agrandissement du cimetière.

 

septembre 1990

Ouverture de la 4ème classe primaire.

 

février 1990

Réfection du Lavoir de Vaux-sous-Bornay par les élèves du LEP du Bâtiment.

 

avril 1990

Demande de permis de construire pour le centre commercial ( 4 locaux commerciaux : boulangerie, pharmacie, coiffeur, poste) + 3 logements avec garages.

 

mai 1990

Adhésion au SICOPAL.

 

1990

Premier coup de pelle pour la construction de la première tranche du futur groupe scolaire (maternelle et annexes).

 

août 1990

Le trottoir rue du Jura est fait.

 

janvier 1991

Dégâts causés par la neige : la verrière du préau de l'école menace de s'effondrer.

 

janvier 1991

Dégâts causés par la neige : le bois de la Creuse est détruit ainsi que les chemins de Geruge, les chemins d'accès à la décharge publique, le relais télé, et diverses dessertes bloquées.

 

27 mai 1991

Installation du nouveau bureau de poste au centre commercial et mise en vente de l'ancien.

 

avril 1991

La boulangerie Fontanelle ouvre ses portes au centre commercial de Macornay.

 

janvier 1992

C'est au tour de la pharmacie de s'installer au centre commercial.

 

septembre 1992

Un salon de coiffure mixte ouvre au centre commercial.

 

15 mars 1996

Création du Syndicat Intercommunal à vocation scolaire qui aura comme but de gérer le regroupement scolaire des enfants des communes de Macornay, Moiron, Vernantois, et Geruge.

 

novembre 1997

Stage d'arts plastiques organisé par le Foyer Rural.

 

octobre 1997

1ère Bourse aux livres organisée dans le cadre de l'opération nationale "Lire en fête".

 

septembre 2000

Un référendum pour un nom… Les habitants de Macornay veulent un nom bien à eux et ils vont s'en attribuer un par le biais d'un référendum. Ils s'appelleront désormais les Macornensiens.

 

septembre 2000

La photo du siècle : sur la place du village, ce sont plus de 400 habitants du village qui ont posé pour graver sur papier glacé un instant de la vie du village.

 

septembre 2003


Ouverture d'une 7ème classe au groupe scolaire.

novembre 2004

Lancement du site Internet de la commune.

fin 2004

 

 

Construction des vestiaires du foot par la Communauté de Communes du Val de Sorne
2005

Construction d'un nouveau batiment dans l'enceinte du groupe scolaire avec cantine au rez de chaussée et 2 salles de classe à l'étage.

 

Mars 2007

Création d'une agence postale communale gérée par la Commune.

 

Avril 2010

Achat par la Commune de la propriété Besson rue du Jura (résidence Bellecombe).

 

2011

 

Réfection du Colombier à Vaux sous Bornay par la Communauté de Communes du Val de Sorne.

 

2011

La population de Macornay est recensée : 1013 habitants

 

fin 2012

Ouverture de la crèche intercommunale rue du Jura

 

28 novembre 2014

Inauguration de la résidence Bellecombe

 

Haut de page

 

1823 : unification de Macornay et de Vaux sous Bornay

 

Depuis 1823 Macornay et Vaux sous Bornay ne forment qu'une seule et même commune.

 

Voici une transcription complète et fidèle du document officiel du 5 avril 1823 de l'unification des deux communes :

 

Préfecture du Jura

 

Lons le Saunier, le 5 avril 1823

 

 

Division de

L’Administration

Communale

 

 

Enregistrement N°

 

 

Arrondissement de

Lons-le-Saunier.

 

Réunion des Communes

de Macornay et

Vaux sous Bornay.

 

Envoi d’ordonnance qui prononce cette réunion.

 

Rappeler en marge de la réponse la division et le numéro ci-dessus C.25

 

 

Monsieur le Maire,

 

j’ai l’honneur de vous adresser un Extrait d’une ordonnance du Roi du 19 mars dernier, qui prononce la réunion des communes de Macornay et de Vaux sous Bornay pour ne former qu’une seule municipalité dont le chef-lieu est fixé à Macornay.

 

J’envoie une semblable ampliation à M. le Maire de Vaux sous Bornay, et je vous invite à vous concerter avec lui, pour effectuer, dans la quinzaine, la translation des Registres en papiers appartenants à cette commune dans les archives de celle que vous administrez, au pied du quel vous établirez le procès-verbal de cette translation.

 

Vous voudrez bien me transmettre au plutôt, copie certifiée du procès verbal, en m’accusant réception de cette ordonnance.

 

Recevez l’assurance des sentiments d’attachement et de considération distinguée avec les quels, j’ai l’honneur d’être, Monsieur,

 

votre très humble

et très obéissant serviteur.

 

Le Préfet du Jura

 

Extrait du Registre des Arrêtés du Préfet du Département du Jura.

 

Nous Préfet du Département du Jura,

Vu l’ordonnance du Roi dont la teneur suit :

Paris, le 19 mars 1823.

-------------------------------------------------------------------------

ORDONNANCE DU ROI

 

Louis, par la grâce de Dieu, Roi de France et de Navarre,

A tous ceux qui ces présentes verront, salut.

Sur le Rapport de notre Ministre Secrétaire d’Etat au Département de l’Intérieur,

Notre conseil d’état entendu,

Nous avons ordonné et ordonnons ce qui suit :

 

Article 1er :

Les communes de Macornay et de Vaux sous Bornay, Département du Jura, sont réunies en une seule dont le chef lieu est fixé à Macornay.

Les registres et papiers des deux mairies y seront rassemblés.

 

Article 4 :

Le Préfet procédera sans délai à la nomination des Maires, Adjoints et Conseiller Municipaux des nouvelles communes.

 

Article 5 :

Les parties qui les composent jouiront séparément des Droits d’usage ou autres qui peuvent leur appartenir ; mais elles contribueront en commun aux Dépenses municipales.

 

Article 6 :

Nos Ministres Secrétaire d’Etat et de l’Intérieur et des Finances sont chargés à l’Exécution de la présente ordonnance.

Donné en notre château des Tuileries, le 19 mars l’an de grâce mil huit cent vingt trois et de notre règne le vingt huitième, signé Louis.

Pour le Roi : Le Ministre Secrétaire d’Etat au Département de l’Intérieur, signé Corbière.

Pour ampliation : le Conseiller d’Etat Secrétaire Général du Ministère de l’Intérieur, signé Bon Capelle.

 

Avons arrêté et arrêtons ce qui suit :

 

La dite ordonnance sera transcrite au Registre à ce destiné, extraits en seront adressés à MM les Maires des communes y désignées, chargés d’en assurer l’exécution, chacun, en ce qui le concerne.

 

Lons le Saunier, le 5 avril 1823

Signé au Registre : Le Cte de Watezr.

Pour Extrait :

Le Secrétaire Général,

 

Haut de page

© 2015-2017 Macornay • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales